Règle du tarot à 6

Nombre de joueurs estiment que c’est la variante du tarot qui nécessite la moins d’adresse puisque le nombre de joueurs est important et par voie de conséquence, la fréquence des coupes franches ou singlettes ne permet pas de mettre en œuvre une technique élaborée.

Le donneur distribue 12 cartes à chacun en quatre temps, à raison d’un lot de trois cartes à chaque fois. Le Chien comporte six cartes lesquelles sont réparties en deux piles bien distinctes de trois cartes chacune. Les joueurs assis en vis-à-vis sont d’office associés. Les joueurs peuvent ensuite démarrer le tour d’enchères. Une des particularités de tarot à six est le nombre de tours d’enchères. En effet, les enchères peuvent se poursuivre sur plusieurs tours, dans ce cas, il s’agit de « parler » et de « reparler ».

Quant à la nature des enchères, on retrouve les Garde, Garde sans et Garde contre auxquelles se rajoutent trois autres alternatives : Petite, Pousse, Contre. Ces dernières servent surtout aux partenaires pour se communiquer entre eux dans le but de convenir d’une enchère jouable. La Petite et la Pousse annoncent un bout ou un jeu fort en points ou en atouts. Tandis que le Contre permet à toute la table de bénéficier d’un nouveau tour de parole.

En pratique, supposons que c’est le joueur n°6 qui assure la donne et que le joueur n°1 décide une Pousse. Le joueur n°2 lance un Contre (en annonçant un bout), le n°3 optant de passer. Les premiers joueurs s’étant donc prononcés, la parole revient maintenant aux associés ou partenaires respectifs.

Doté de 1 bout et d’un jeu d’appoint (d’atout), le joueur n°4 (partenaire du n°1) ou le joueur n°5 (partenaire du joueur n°2) peut déclarer « Garde ». En revanche, le joueur n°6 (partenaire du n°3) ne peut s’appuyer sur aucune autre aide que venant de lui-même pour réussir son contrat.

Les associés qui ont gagné les enchères se répartissent les six cartes du Chien, soit 3 cartes chacun. Naturellement, lorsqu’un contrat supérieur à la Garde survient, les cartes du Chien ne seront pas découvertes et n’entreront pas dans le jeu comme dans le cas du tarot à quatre joueurs.

Après cette phase d’enchères, le camp attaquant comprend le preneur et son vis-à-vis, et la défense est formée des quatre autres joueurs.
Les poignées sont définies comme suit :

  • 7 atouts simple poignée,
  • 9 atouts double poignée,
  • 11 atouts triple poignée.

Comments are closed.